Sous le pinceau délicat de Sandrine Thommen

Sous le pinceau délicat de Sandrine Thommen

 

Dans un article précédent, je vous confiais déjà mon admiration pour le travail de l'illustratrice Sandrine Thommen. J'essaie de ne louper aucun de ses ouvrages publiés en édition jeunesse, ce sont de vrais petits bonheur pour les yeux qui arrivent par surprise chez le libraire. Son approche subtile de la couleur, l'humilité de son trait, la douceur de ses compositions, font de son oeuvre une réelle invitation au voyage et à l'évasion...

Ce mois-ci, je vous dévoile un reportage dans son atelier strasbourgeois, afin de partager avec vous toute la beauté et la délicatesse de son art.

 

Sous le pinceau délicat de Sandrine Thommen

Lorsque Sandrine est venue m'accueillir à la sortie du train: j'ai immédiatement été surprise par ses yeux clairs, la douceur de son regard et sa présence tranquille. Je suis émue. Nous marchons tranquillement en direction de son atelier et je sais déjà que mon aller-retour à Strasbourg est un cadeau.

En arrivant dans les ateliers, j'ai été inspirée par le calme qui berçait les lieux. Une dizaine d'artistes travaillaient à son étage dans un silence absolu. Je comprends alors que le calme est un élément important, une des clefs de son travail si précis. Nous finissons par nous installer dans un atelier qu'elle partage avec une autre artiste. Au fil de nos échanges je découvre ses croquis, ses carnets de voyages, ses planches originales destinées à ses premiers livres, jusqu'à aujourd'hui.

Je me sens chanceuse, je suis subjuguée par tout ces trésors que Sandrine me tend généreusement. Je prends la mesure d'un travail très délicat, précis, minutieux. Je réalise que son trait se fait au pinceau ultra fin, que cela lui prend des jours entiers de réalisation. Je suis fascinée et j'ai peur de manipuler ces grandes et précieuses planches, tant je ressens les heures de travail derrière chaque peinture. Ce travail de précision, Sandrine le fait simplement, calmement, en prenant le temps. Ces grands moments de concentration laissent place à une forme de "méditation". Il me semble que Sandrine la pratique naturellement en peignant, en perfectionnant, en travaillant ses couleurs, ses compositions.

Planche des Cévennes, Septembre 2015

Sous le pinceau délicat de Sandrine ThommenSous le pinceau délicat de Sandrine Thommen

 

 
Sandrine aime tout particulièrement la peinture à la gouache. Ce medium apporte une densité à la couleur et une oppacité parfaite. Mais c'est avec éblouissement que je découvre cette planche au crayon de couleur, une autre technique qu'elle a redécouvert récemment et qu'elle adore aussi. Sandrine m'explique que c'est le paysage de son enfance, la maison de ses parents étant petite, avec le grand mimosa jaune contre la maison, qui n'existe plus aujourd'hui. Cette composition magnifique évoque l'amour naturel dans lequel à grandit Sandrine, parmi les châtaigners, les chênes verts et les arbres à kiwis, puis au loin on aperçoit l'horizon, comme dans la plupart de ses oeuvres.
 
Sous le pinceau délicat de Sandrine Thommen
Sous le pinceau délicat de Sandrine Thommen
 
Sous le pinceau délicat de Sandrine Thommen

 

Sous le pinceau délicat de Sandrine ThommenSous le pinceau délicat de Sandrine Thommen

Lettre de Lafcadio Hearn, revue Reliefs n°1 parue en janvier 2016

Son talent de dessinatrice était-il une vocation ? Lorsque j'évoque le sujet, il semblerait que ce n'était pas écrit. Sandrine avait d'abord pensé être médecin, travailler dans l'humanitaire, quelque chose qui s'articulait à la suite de bonnes études. Son imagination pour dessiner naît de son goût pour la littérature: par l'analyse de textes et son amour de la lecture, elle aime visualiser et créer un univers. Encouragée par sa maman qui la pousse à s'investir dans une voie qui lui tient à coeur, elle va découvrir l'école Estienne sur internet alors qu'elle se trouve encore dans la belle région des Cévennes. Cette école la fait rêver. Très motivée, elle passe le concours, quitte les Cévennes et commence une "Mise Métiers d'Arts" dans la célèbre école parisienne. Elle poursuit ses études dans cette voie, à l'École des Arts Décoratifs de Strasbourg.

Durant ses études, elle découvre et se fascine pour l'art des miniatures persanes et des peintures chinoises. Elle y trouve une forme d'équilibre : Sandrine se laisse séduire par leur esthétique lorsqu'elle est touchée par leur histoire. Elle étudie et observe leur caractère narratif, décoratif, parfois naïf, la netteté des formes qui se découpent et cette représentation plane qui offre une grande liberté de composition. "C'est une libération de ne pas représenter l'espace avec des règles strictes de perspective et de l'envisager plutôt en termes de plans successifs et de profondeur atmospèrique."

 

Sous le pinceau délicat de Sandrine Thommen
 
Sous le pinceau délicat de Sandrine ThommenSous le pinceau délicat de Sandrine Thommen
 Les Oiseaux Globe-Trotteurs Écrit par Fleur Daugey - Illustré par Sandrine Thommen. Actes Sud Junior,  Septembre 2014
 
Lorsque j'aborde la question de la couleur, Sandrine m'explique qu'elle travaille avec des touches vives et des nuances qui adoucissent. Pendant la création, il y a beaucoup de doutes et d'inquiétude, explique Sandrine. La subtilité se crée à la fin, tout s'harmonise, s'équilibre. Elle aime travailler le bleu, le vert, les couleurs qui évoquent le ciel, la terre, la nature. Son sujet n'est jamais entièrement composé dans un intérieur : la nature est toujours présente. L'horizon, le grand air, sont des éléments forts dans son travail, on finit toujours par se fondre petit à petit vers le ciel.
 

La Soeur du Soleil Conte de Bahiyyih Nakhjavani - Illustré par Sandrine Thommen. Actes Sud Junior, Septembre 2010

Sous le pinceau délicat de Sandrine Thommen

 

"La subtilité de la couleur se crée à la fin..." me dit Sandrine.

 

Sous le pinceau délicat de Sandrine ThommenSous le pinceau délicat de Sandrine ThommenSous le pinceau délicat de Sandrine ThommenSous le pinceau délicat de Sandrine Thommen

 
...
 

Sous le pinceau délicat de Sandrine Thommen

 

Durant un long voyage au Japon, Sandrine observe et s'inspire de tout : les gens, les paysages, la diversité de la végétation, les couleurs, les vêtements, la nourriture, les odeurs... Grâce à sa sensibilité, Sandrine nous offre des représentations de ces scènes de vie dans le livre "Choses petites et merveilleuses". Au rythme des saisons, ce calendrier plein de poésie nous transporte dans nos sensations d'enfance.

 

Choses petites et merveilleuses Écrit par Nathalie Dargent - Illustré par Sandrine Thommen. Picquier Jeunesse, Novembre 2014

Sous le pinceau délicat de Sandrine Thommen

Sous le pinceau délicat de Sandrine Thommen

Sous le pinceau délicat de Sandrine Thommen

 

...
 
 

Sous le pinceau délicat de Sandrine ThommenSous le pinceau délicat de Sandrine Thommen

Sous le pinceau délicat de Sandrine Thommen

Le Kami de la lune Écrit par Nathalie Dargent - Illustré par Sandrine Thommen. Picquier Jeunesse, Août 2011

 

Et c'est avec grande joie, excitation et impatience, que je vous annonce la venue de Sandrine Thommen à Paris, à la boutique, pour une séance dédicace exclusive. Ses livres seront disponibles à la vente et nous vous accueillerons avec bonheur autour d'un petit cocktail chaleureux.

Rendez-vous à notre boutique :

 le Jeudi 1er décembre, de 17h à 20h

 

Livres disponibles sur notre e-shop à partir du 5 décembre 2016

Sous le pinceau délicat de Sandrine Thommen          Sous le pinceau délicat de Sandrine Thommen

 

À bientôt,

Adeline


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés